Qu’est-ce que l’hypnose ?

L’hypnose est un phénomène naturel, sécuritaire, accessible à tous et prouvé scientifiquement comme étant extrêmement efficace.
C’est un état naturel que nous expérimentons tous plusieurs fois par jour, par exemple en attendant le bus, en lisant, en conduisant : cela vous est- il déjà arrivé d’aller d’un point A à un point B en voiture sans vous souvenir du chemin ?
Cet état se traduit par une grande concentration, une distorsion du temps, c’est ce qu’on appelle un « état modifié de conscience ». Scientifiquement, cet état se mesure grâce à l’électro-encéphalogramme qui détectera alors des ondes cérébrales différentes qu’à l’état de veille ou de sommeil : ce sont les ondes Alpha. 

electro-encephalogramme 

Ces états de conscience modifiés sont tellement habituels et familiers que la plupart des gens ne se rendent pas compte « consciemment » que ce sont des phénomènes hypnotiques…la musique qui nous emporte est un bel exemple aussi… pour vos enfants, regardez les jouer aux jeux vidéo !!

Une transe ressemble à une profonde relaxation ou à un état méditatif. Grâce à cet état, vous avez accès à votre inconscient.

Mais c’est surtout Milton H. Erickson (1901/1980) qui a marqué l’histoire de l’hypnose thérapeutique. A 21 ans, il entre en première année de médecine, découvre l’hypnose en troisième année et devient médecin en psychiatrie. Dans sa pratique, Erickson ne voulait pas être considéré comme un gourou ou un magicien. Il insistait sur le fait que tout ce qu’il faisait était le résultat d’une observation attentive de la personne grâce à une approche douce et respectueuse qui s’inscrit dans une démarche de thérapie brève. Cliquez ici pour en savoir plus sur l’hypnose ericksonienne !

Aujourd’hui tout s’accélère. L’hypnose est utilisée dans les hôpitaux pour l’anesthésie, l’accouchement sans douleur, les soins palliatifs, la recherche sur le cerveau….
On l’utilise pour le traitement de la douleur, les phobies, les addictions, la pédiatrie, la sexologie, l’estime de soi….

Qu’est-ce que l’inconscient ?

Selon l’expression de Freud, l’inconscient est une « autre scène », dissimulée aux regards, où se joue notre existence. Il est le lieu du refoulement des pulsions, de nos souvenirs, des désirs qui nous angoissent ou nous font honte. Sans en avoir conscience, nous pouvons être animés par une culpabilité qui nous pousse à nous auto-punir en ratant notre vie amoureuse ou sociale par exemple.

Les recherches actuelles le montrent : l’inconscient, ce n’est pas seulement « dans la tête », c’est toute une organisation psychocorporelle.
Si nous voulons vraiment comprendre nos émotions, nos vrais désirs, sortir de la spirale infernale de l’échec et nous épanouir, il est urgent d’accepter d’écouter notre inconscient.

Quelques idées reçues sur l’hypnose
« Je vais perdre le contrôle »
Sous hypnose, nous sommes plus ouverts aux suggestions et donc plus ouverts aux demandes, mais l’instinct de survie ou de conservation ne sont pas touchés par l’hypnose, et une suggestion qui ne serait pas en accord avec les valeurs de la personne la ferait sortir de son expérience.
« On va m’obliger à faire la poule »
Il faut différencier l’hypnose spectacle de l’hypnose thérapeutique. Dans l’hypnose de spectacle, l’hypnotiseur fait croire qu’il détient un pouvoir exceptionnel lui permettant de faire faire n’importe quoi à n’importe qui ! Encore une fois, sans votre approbation que nous appelons le « yes set » il est impossible de faire faire n’importe quoi pendant une séance d’hypnose… Le secret du spectacle réside dans une préparation avant avec l’accord de la personne.
« Avec moi, cela ne va pas marcher »
L’hypnose est un état naturel. Tout le monde y accède, de façon différente certes, en fonction de sa personnalité, de ses croyances et de son système de représentation. Toute personne est hypnotisable si elle le désire et, en effet, il est impossible d’hypnotiser une personne contre son gré. Un état de transe profonde n’est pas forcément le reflet d’un bon état d’hypnose, le conscient s’il veut rester présent peut le faire sans que cela ne gêne le dialogue avec l’inconscient.

Delphine Lemoine
Praticienne en hypnose

Matthieu
Author: Matthieu

Ma bio